top of page
Rechercher
  • edebuffrenil

PARLONS D'ECRITURE !

Dernière mise à jour : 2 oct. 2023

Pourquoi j'ai écrit :

"AUTOUR DE LA MER DU MILIEU"


Si vous avez un peu surfé sur mon site, mon FB ou Instagram, vous avez eu connaissance de mon ouvrage, mais un petit rappel n'est jamais inutile :


"Autour de la Mer du Milieu" est publié en ebook et livre broché.
Mock-up de "Autour de la Mer du Milieu"


Sur la quatrième :

"Au milieu du XIXe siècle, le jeune Paulin, rêvant de contrées lointaines, s’engage dans l’armée pour aller conquérir «l’Almasie». Il y restera six années avant de revenir en «Franquie». Deux décennies plus tard, poussé par un irrépressible désir, Léon-Constant, son fils, traversera lui aussi la «Mer du Milieu», fondant sans le savoir une famille sur chaque rive. Jusqu’à nos jours, plusieurs générations vont s’ignorer, se découvrir, se perdre, se retrouver…

Cette mini-saga oscille entre réalisme, conte et onirisme et balaie près de deux siècles d’histoire sur le mode alternatif."


Résumé du livre, ma photo, ma biographie
Quatrième de couverture de "Autour de la Mer du Milieu"

J'ai envie de vous offrir et de partager avec vous le cheminement qui m'a amenée à écrire ce livre.


"Papa, me disait ma grand-mère, a fait la conquête de l'Algérie"

Premier prénom "Léon", deuxième prénom, "Constant". Par la vertu du trait d'union, j'ai créé "Léon-Constant" et les récits se sont organisés autour de mon arrière-grand-père.

" Il allait à l'oued pour se laver ; un jour, il a enlevé sa bague et l'a laissée sur une pierre. Quand il est revenu, la bague avait disparu..."

De lui, je ne sais rien de plus.


Un mystérieux jeune homme - un neveu, un fils d'ami - a vécu plusieurs années chez mes grands-parents, puis les a quittés pour s'engager dans les goumiers marocains.


Enfin, plus proche de nous, d'autres jeunes hommes ont effectué leur service militaire en Algérie, risquant la prison s'ils refusaient de se battre.


L'imagination a comblé les lacunes ; cela a pris un certain temps et petit à petit je me suis constituée une généalogie fictive de part et d'autre de la "Mer du Milieu"


J'ai opté pour l'autoédition


L'objet-livre étant terminé, il lui faut maintenant vivre sa vie, c'est à dire aller à la rencontre du lecteur. Deux solutions pour cela : se lancer à la recherche d'un éditeur - en évitant le piège des comptes d'auteur - ou s'autoéditer. Les deux démarches sont également respectables et constituent l'une et l'autre un parcours du combattant, à chacun de trouver la sienne : c'est comme prendre les transports en commun ou partir librement sur la route ; cette seconde alternative me convient mieux, pour le moment du moins.


Créer c'est dialoguer

L'écriture, plus que les autres arts, s'effectue dans la solitude, puis vient le temps de l'échange, du dialogue, de la critique, positive ou négative, mais, espérons, toujours constructive.

Donc, cher lecteur, si, pour une raison ou pour une autre, l'envie vous prend de répondre à ce post, je vous accueillerai avec plaisir et vous répondrai à mon tour. A bientôt

Edith L de B









115 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


  • Instagram
  • Facebook
  • LinkedIn
bottom of page