Printemps des poètes 2021

Le Printemps des Poètes a lieu traditionnellement pendant les deux dernières semaines du mois de mars.

En 2020 et 2021, ces manifestations ont été annulées en raison du confinement. Le Cercle George Sand ayant prévu et préparé diverses prestations pour cette occasion, les a reportées au week-end de la Pentecôte, et c'est encore le printemps !

Affiche Printemps des Poètes.JPG

 Cliquez sur les flèches pour changer de page.

Numérisation_20210606 (2)
Numérisation_20210606 (2)

press to zoom
Récemment mis à jour29
Récemment mis à jour29

press to zoom
Numérisation_20210606 (2)
Numérisation_20210606 (2)

press to zoom
1/2
Galerie de Catherine Champenois.JPG
IMG_1991.JPG
IMG_2003.JPG
Veronika  Bulycheva et la romance russe.
Olivier%20-2_edited.jpg

Samedi, la météo nous a obligés à nous replier dans l'atelier-galerie de Catherine Champenois, ce qui, finalement, a été une heureuse alternative.

De gauche à droite :

Un aperçu de l'atelier et des tableaux de Catherine C - Catherine Dodu, Wanda Dressler et Edith L de B se préparent à la lecture - Mady Mantelin et le public jouent avec le "Hasard" - Véronika Bulytcheva et la romance russe - Olivier Ollon et "La cigarette", de Gaston Couté/

P1000277.JPG
IMG_20210523_164542_edited.jpg
P1000298-001.JPG

Dimanche, le temps s'avérant plus clément, nous avons décidé de nous produire comme convenu à la Mare aux Fées, clairière mythique , en hauteur dans la forêt.

De gauche à droite :

Une vue de la clairière - Les promeneurs s'arrêtent et s'installent sur les rochers pour écouter Véronika - Je me concentre avant la lecture.

Mots et Piano

Il n'était pas encore question de confinement... Au cours du dernier trimestre 2019, trois auteures et deux pianistes. se sont produites dans des lieux culturels emblématiques du sud-Gâtinais français.

Mots%2520et%2520Piano%2520%25C3%25A0%252
Mots et Piano à La Marlotte.JPG

Les haïkus de Grez

De 2006 à 2008, dans le cadre des  "Fêtes des Arts" organisées par l’association "Artistes du Bout du Monde", j'animai des ateliers de haïkus au prieuré.

Haïkus au prieuré.JPG

Les productions réalisées firent l’objet d’une exposition à l'occasion des "Journées découvertes des Arts et Traditions du Japon" en juin 2008.  Dix ans plus tard, les "Amis de Grez" prirent l'initiative dans le même prieuré, d'une journée "Rencontres avec le Japon - Tradition et modernité." au cours de laquelle je tins, une fois encore un atelier.

Arts et Traditions du Japon.jpg
IMG_4058%20(1)_edited.jpg

Haïkistes japonais à l'Hôtel Chevillon
de Grez-sur-Loing

Hotel%2520Chevillon_edited_edited.jpg
Jardin Hotel Chevillon.png
Plaque Hôtel Chevillon.jpg

A partir de 1820, les peintres quittèrent les ateliers parisiens pour venir peindre sur le motif ; après une escale à Chailly en Bière, ils découvrirent Barbizon et furent accueillis à l'auberge Ganne. Ils mirent une quarantaine d'année à traverser la forêt, s'arrêtant à Bourron-Marlotte, chez les Saccaut et les Anthony, puis en sortirent pour  capturer la lumière du Loing ; cette fois, ce fut le couple Chevillon qui les accueillit. La communauté artistique s'était internationalisée, comprenant, des Britanniques, des Scandinaves, des Américains et quelques Japonais, et diversifiée, on y comptait des musiciens, des poètes et des écrivains. Peintre et potier, Asaï Chû après plusieurs semaines passé à l'auberge, s'installa pour deux ans dans le village. Il échangea une importante correspondance avec le poète Masaoka Shiki, et il est possible que lui-même ait pratiqué le haïku.

La guerre de 1914 donna le coup d'arrêt à la colonie artistique et après le décès de la "mère Chevillon" propriétaire de l'hôtel, en 1920, la maison resta inhabitée durant  longues périodes et son état se dégrada. En 1988, grâce à un groupe d’amateurs d’art et un industriel suédois, des travaux de rénovation furent entrepris pour y réaliser une fondation destinés aux séjours d’artistes, d’écrivains, de compositeurs, en priorité suédois, nordiques ou français et parfois japonais.

IMG_20190521_124353.jpg
IMG_20190521_125937.jpg
IMG_20190521_131658.jpg

Le 21 mai 2018, quelque six haïkistes venus du Japon et se sont arrêtés à l'auberge Chevillon.

 Marie Nicolas-Cook les accueille. 

Puis, madame Kasuko Nishimura dédicace son recueil dont elle va faire don à la bibliothèque. 

Ensuite, chacun erre  méditativement dans le jardin ou dans le village à la recherche de l'émotion qui va lui permettre d'écrire un haïku.

IMG_20190521_131617.jpg
IMG_20190521_133216.jpg
IMG_20190521_133225.jpg
IMG_20190521_152113.jpg

Haïkus écrits pour le livre d'or de l'auberge Chevillon

Un colvert glisse sur l'eau                 

Un long trait 

Au pont du Grez                         

Kazuko NISHIMURA                                                         

 

Volète la neige de pollen

Dans le silence

De Grez

                                                   Toï TAKAHASHI 

 

Glissent , plongent, s'ébattent

Les canards                       

Le vent luit sur l'eau                   

Wakana TSUKINOKI

 

                                                               Une fillette peint  

Au bord du Loing

Vent parfumé

Masao KUNISHI

 

Dans le jardin de Chevillon

Les jeunes feuillages frémissent

Au vent                               

Chizuko KITAHARA  

                                                                        .

         Pâquerettes par milliers 

Vieux pont en pierre 

A l'horizon 

Chiaki KUNISHI